Comment rester positive au quotidien ?

by - 8/24/2017

On me reproche souvent au quotidien d'être trop pessimiste. Souvent je réponds que je suis réaliste, chose qui fait bien rire. Mais comment rester positive au quotidien ?

Être pessimiste VS être réaliste

Je me demande parfois où est la frontière entre les deux. Puisque qu'on me juge pessimiste alors que je me considère réaliste. Simplement, j'évite de me réjouir trop vite, je préfère me dire "On verra" ou "Ça peut mal se passer", plutôt que "c'est gagné" et finir énormément déçue. La plupart des gens pensent que, du coup, je vois le mal partout et que rien ne peut fonctionner si je pense tout de suite que c'est perdu d'avance. Il est vrai que j'ai parfois ce sentiment-là. À quoi bon tenter quelque chose dont les chances de réussite sont infimes ? Oui, il peut y avoir de bonnes surprises, c'est vrai, mais est-ce toujours le cas ? Non.

J'ai commencé à avoir cette vision de la vie au lycée, après avoir subi déception sur déception, quelques moqueries et un peu de harcèlement. Tu sais, le fameux ascenseur émotionnel. On se réjouit de quelque chose qui n'a pas encore eu lieu et on se retrouve avec quelque chose de négatif finalement. La chute est rude. J'ai longtemps été trop optimiste, et les blessures laissées m'ont rendue "pessimiste".

Par exemple, on dit que le travail paye toujours, j'ai énormément de mal à y croire. Certains se donnent tous les moyens de réussir et finissent par échouer. Alors je sais, un échec reste une expérience vécue qui nous fait grandir, mais il laisse aussi des traces parfois indélébiles. À force de m'entendre dire que j'étais trop pessimiste et à force de voir que très souvent j'avais raison, j'ai fini par penser que j'étais en fait très réaliste sur les choses de la vie et que, par conséquent, c'était les autres qui étaient bien trop optimistes. Tu comprends ? Je me disais "Mais pourquoi tu t'infliges cet espoir qui finalement risque de te ramener brutalement à la réalité ?". Alors que quand on part "défaitiste" (même si le mot est fort), la joie est décuplée quand tout se passe bien, tandis que la déception est bien moindre (puisqu'on s'y préparait un peu).

Ainsi, depuis quelques temps maintenant, j'essaye de faire un gros travail sur moi-même pour rester positive sans me faire trop d'espoir, même si mon pessimisme arrive encore à se glisser à certains moments.

agathe diary rester positive pessimiste

Comment rester positive au quotidien ?

Pour le coup, cet article ne sera pas un article de philosophie de la vie qui te donnera des conseils sur le pourquoi du comment de la pensée positive, je n'y connais rien. Ce petit billet d'humeur est simplement là pour t'expliquer un peu ce que j'essaie de mettre en place au quotidien pour me débarrasser un peu de ma négativité. Je sais qu'il me reste encore beaucoup de travail à faire sur moi-même, mais c'est déjà un début.

Pour commencer, je me rappelle une phrase toute bête dès que quelque chose se passe mal : Tout arrive pour une raison. Je sais, c'est parfois très compliqué à intégrer quand rien ne va. Mais bizarrement c'est quand rien n'allait dans ma vie que j'ai développé cette petite philosophie de vie.

En me plongeant dans mon passé et dans des moments un peu difficiles, je me suis rendue compte que très souvent, ces moments difficiles débouchaient sur de bien meilleures choses. Je vais prendre l'exemple d'une rupture (oui c'est bateau). Une rupture est quelque chose de très difficile à vivre. J'en ai vécu une particulièrement difficile à une époque qui m'a laissée pas mal de cicatrices psychologiques. Perte de confiance en soi (déjà peu grande), perte de poids, changement capillaire, changement de style... Tout ce qui va avec une rupture en général. Au final, je me suis rendue compte, avec le temps, que cette rupture était une bonne chose. Même si j'ai mis du temps à me retrouver, je sais désormais qui je suis, ce que je veux et ce que je ne veux pas. Sans cette rupture et cette reconstruction, je n'aurai peut-être jamais rencontré Grégoire avec qui je vis une histoire qui me convient parfaitement, j'ai trouvé mon double, ma moitié. Moi, qui pensait ne jamais trouver personne, me voilà fiancée à un homme incroyable. Et c'était pas gagné ! J'avais complètement perdu foi en l'amour.

Si je n'avais pas déménagé sur Bordeaux, je n'aurai pas rencontré ces personnes incroyables que je côtoie presque tous les jours. Ces amitiés fortes et sincères. Et pourtant, en amitié, j'ai aussi eu mon lot de déceptions. Pendant un moment, je ne croyais plus vraiment aux valeurs de l'amitié, je l'avoue. C'est simplement que je n'avais pas encore rencontré les bonnes personnes et que je ne savais tout simplement pas dire non. Bon j'ai encore du mal là-dessus, mais ça progresse !

Si je n'avais pas fait quatre ans d'Histoire et si je n'avais pas commencé YouTube, je ne serai probablement jamais allée en école de communication. Pourtant, à l'époque de la fac d'Histoire, j'étais bien perdue ! Sans m'en rendre compte, c'est finalement là, lors de mes options "communication" et de mon expérience YouTube que j'ai réalisé ce pour quoi je crois être faite.

En parlant de ma chaine YouTube, tu sais, je l'ai arrêtée. Au début, cette pensée me faisait dire que cette aventure avait été un échec. Souviens-toi de mon coup de gueule... Après cette fameuse vidéo, j'ai déserté, j'ai réfléchi et je me suis rendue compte que non, ce n'était pas un échec et c'est ce que je t'explique dans ma toute dernière vidéo. Cette aventure m'a faite grandir, évoluer, j'ai appris les ficelles de mon métier sans même m'en rendre compte, j'ai fait de belles rencontres. Tout ça, grâce à de simples vidéos sur Internet. Je l'ai fait, j'ai osé, et j'en suis contente même si c'est terminé désormais.

Si tu regardes dans ton passé, dans ce que tu as vécu et que tu fais des liens avec le présent, toi aussi tu te rendras peut-être compte que tout arrive pour une raison. Je ne dis pas que ça marche à tous les coups et je sais que certains traversent d'énormes coups durs qui semblent éternels, que tout le monde n'a pas la même vie etc. Se comparer aux autres n'est pas une bonne chose, il faut regarder sa propre vie et ne pas vivre à travers les autres. C'est ça qui rend malheureux, qui fait qu'on se dit que notre vie est "pourrie". C'est difficile, je sais, notamment avec les réseaux sociaux.

Ainsi, je ne suis pas optimiste pour autant, je reste très souvent sur mes gardes, je n'accorde pas ma confiance facilement (demande à Grégoire haha), mais j'essaye de moins partir de façon négative et de me dire "Je tente, ça marche tant mieux, ça ne marche pas tant pis, c'est que c'était comme ça que ça devait se passer". Ça ne m'empêche de tout donner pour essayer de réussir telle ou telle chose, mais ça m'évite parfois la grosse déception que l'on peut ressentir.

En ce moment, ma vie est à un tournent majeur, qui me fait peur et qui m'emballe en même temps. Ça peut marcher, comme ça peut échouer. Dans tous les cas, il arrivera ce qu'il arrivera et il y aura une raison à ça que je découvrirai peut-être dans six mois, un an, deux ans, qui sait. Je finirai bien par le savoir un jour.

Apprécier chaque petite chose de la vie, c'est finalement peut-être ça le secret. Ne pas se prendre trop la tête aussi (ça aide beaucoup, j'y arrive pas souvent !).

OSER. C'est difficile de sauter dans l'inconnu les deux pieds en avant, mais c'est tellement satisfaisant quand ça fonctionne ! C'est un échec, c'est pas grave, c'est que ce n'était pas fait pour toi, tu rebondiras, et tu trouveras quelque chose qui te conviendra mille fois mieux tout en tirant une expérience de ton échec qui te permettra d'avancer autrement.


Que fais-tu pour rester positive ?

signature agathe diary
Cet article n'est pas sponsorisé.

Tu aimeras peut-être...

13 petits secrets

  1. Très belle article, des bisous xxx

    RépondreSupprimer
  2. "(...) c'est que c'était comme ça que ça devait se passer" : ma phrase de -presque- tous les jours ! :-D
    Je fais partie de ces personnes qui sont persuadées qu'on a toutes et tous un destin. Rien n'arrive par hasard. Dans la société actuelle, où tout doit se passer quand on veut et comme on veut, c'est d'autant plus difficile de se poser un moment, se recentrer sur soi et se dire tout simplement "je suis heureuse" car il y a toujours quelques chose, quelqu'un -de pessimiste/de négatif- qui te donnes ce sentiment d'insatisfaction voir même de frustration.
    Mon astuce pour rester optimiste -presque- tous les jours : dès que mon chemin croise celui de quelqu'un de négatif je m'imagine dans une bulle où aucune remarque/reproche ou critique ne peut m'atteindre... et ça marche ! ^_^ ... Et des astuces il en existe pas mal ! ;-)
    Un article comme le tient il en faudrait plus ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! Effectivement, je crois également au destin ! Merci pour ton astuce xx

      Supprimer
  3. Je suis une personne pessimiste, avec peu de confiance en moi, et chaque "obstacle" me parait infranchissable... Un rien fait que je me remets en question... et à l'aube d'une année qui s'annonce difficile, ton billet me fait réfléchir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, j'étais et je suis toujours comme toi. Je doute de tout, je suis sûre que rien n'ira, que nous serons toujours en galère. Mais comme tu as pu le lire, j'essaye de penser autrement, de regarder en arrière et de comparer avec mon présent. Les choses ont bien évolué et de façon positive alors que je ne l'aurai jamais imaginé. Courage pour cette année et ne baisse pas les bras ! xx

      Supprimer
  4. Super article! Je suis tout a fait dans le même état d'esprit que toit en ce moment. Ma philosophie c'est plutôt "celui qui s'attend au pire, n'est jamais déçu" mais cela ne m'empêche pas d'avancer et de me réjouir encore plus des bonnes choses. Je suis d'accord avec toi, chaque chose arrive pour une raison et surtout nous amène de nouvelles expérience et surtout il faut oser! Arrêter de se poser des questions et foncer, après tout qui ne risque rien n'a rien...

    https://normawallacelifestyle.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui je comprends complètement cette phrase et tu as raison "Qui ne tente rien, n'a rien", ça ne tombe pas du ciel :) xx

      Supprimer
  5. Je pense aussi que tout arrive pour une raison et je ne me pose plus autant de questions qu'avant quand quelque chose va de travers ^^ j'essaye de profiter de chaque petit moment de bonheur que la vie m'apporte pour surmonter les moments plus difficiles. Je crois que la clé pour rester positive c'est d'être bien entourée, de faire abstraction des critiques négatives et des gens qui sont néfastes pour nous, et d'avoir confiance en nous (bon là dessus j'ai encore des progrès à faire mais c'est mieux qu'il y a quelques années ^^⁾

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! Oui être bien entourée joue beaucoup effectivement. Oui la confiance en soi demande un énorme travail, c'est pas évident tous les jours :) xx

      Supprimer
  6. Merci Agathe pour cet article! Je m'y reconnais sur beaucoup de points et voir que d'autres personnes pensent un peu de la même façon, ça me "rassure" d'un côté.
    En tout cas, je te souhaite plein de bonnes choses!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! Tant mieux si ça te rassure !! Je suis ravie que mon article puisse être utile. Plein de bonnes choses à toi aussi xx

      Supprimer
  7. Coucou! je découvre ton blog et ton article m'a interpellé, c'est tellement vrai , pour ma part, je préfère voir les choses en vrai plutôt que de me prendre des claques encore et encore... et les successions d'échecs me font voir les choses plutôt négativement.
    Merci du partage de ton ressenti à ce sujet,

    RépondreSupprimer

INSTAGRAM